delirium.jpg Une excellente dystopie...

Il y a soixante ans, les scientifiques ont découvert l'origine du stress, des maladies cardio-vasculaires, de l'anxiété, de la dépression, de l'hypertension, de l'insomnie, des troubles bi-polaires etc... L'amour! Ils ont dès lors travaillé d'arrache-pied pour trouver un remède au mal désormais connu sous le nom d'Amor Deliria Nervosa et il y a quarante-trois ans enfin, un protocole pour immuniser les habitants a été mis au point. Désormais, les gens vivent plus longtemps, délivrés de leur passion. Et pour perpétuer l'espèce humaine, le gouvernement se charge d'apparier hommes et femmes après leur Protocole, suivant leurs évaluations.


Lena a 17 ans et est encore une Vulnérable. On ne peut en effet immuniser que les adultes car anticiper l'opération peut provoquer des lésions cérébrales irréversibles. Fille d'une femme qui s'est suicidée sous l'influence de l'Amor Deliria Nervosa en dépit de trois interventions chirurgicales et soeur d'une dénommée Rachel qu'on a dû traîner de force au Protocole, elle n'a qu'une hâte : être enfin immunisée contre cette effroyable maladie. Heureusement, pour éviter les risques, les garçons et les filles Vulnérables n'ont pas le droit de se fréquenter et le gouvernement lutte contre les Sympathisants qui offriraient un soutien aux Invalides, ceux qui refusent l'opération. Officiellement, ils ont tous été éradiqués mais on raconte que certains ont survécu au-delà des clôtures électriques qui protègent Portland, dans la Nature.


En attendant la date tant espérée, Lena profite de ses derniers instants avec sa meilleure amie, Hana. Après l'opération en effet, elles ne devraient pas garder d'attrait l'une pour l'autre, d'autant plus que, contrairement à Lena, Hana est issue d'une famille très aisée et donc promise à un beau mariage. Toutefois, cette dernière affiche ces derniers temps un comportement qui déroute Lena. Le jour où elle surprend Hana à écouter de la musique interdite sur internet, elle prend peur. Redoutant d'être prise dans un raid et fichée comme sympathisante, elle suit toutefois son amie dans une soirée secrète. Une audace qui changera sa vie à jamais.


Le premier tome de cette trilogie dystopique signée par la jeune Lauren Oliver est une belle réussite. On aime le postulat d'une société "améliorée" par l'absence de sentiments; la peinture d'un régime totalitaire où la population se soumet volontairement à la Terreur des Régulateurs, pratique la surveillance mutuelle et la délation et se soumet aux contrôles d'identité et aux humiliations des raids sans ciller car "c'est pour le bien commun". Les personnages : Lena qui se débat entre les souvenirs heureux d'une mère aimante et la définition du mal qu'on lui inculque depuis. Hana qui a tout mais qui sent que la vie est ailleurs. Le discret et pourtant solaire Alex... Je n'en dirai pas plus. Une bonne nouvelle : le tome 2, Pandemonium, est déjà disponible en français. J'ai hâte de le lire. Le troisième devrait s'intituler Requiem et est prévu pour 2013 si j'ai tout bien compris.

 

 

Le site officiel de Lauren Oliver.

Retour à l'accueil