facebook.jpgImpressionnant est un mot qui définit bien le film sur la création de Facebook, The Social Network. Réalisé par David Fincher (Seven, Fight Club, L'étrange histoire de Benjamin Button et j'en passe) le sujet est raconté avec brio en dépit de sa complexité. J'avoue que j'ai eu très peur dès la première scène, spectatrice sidérée d'une joute verbale entre Mark Zuckeberg et sa petite amie. Une véritable passe d'armes faite de conversations multiples auxquelles ils se répondent en décalé. Une métaphore orale de ce qui se passe sur facebook en fait. S'ensuit la vengeance terrible d'un adolescent blessé, saoul et surdoué qui s'éclate devant son écran à pirater les trombinoscopes des maisons du campus, se riant de la facilité avec laquelle il perce telle ou telle protection. Un véritable charabia qui m'a fait craindre le pire pour ma compréhension du film...

 

Mais sur fond de code et de langage informatique, Fincher braque subrepticement son projecteur sur Zuckeberg, s'attachant à percer avec finesse la complexité de sa personnalité : asocial, amoral, convaincu de sa supériorité intellectuelle, méprisant, incapable d'émotion et donc d'empathie. Une réplique humaine d'un ordinateur, finalement touchant en raison de son incapacité à communiquer et communier avec les autres. Au point de devoir créer facebook et de s'enorgueillir d'une communauté de plus de 500 millions d'"amis" à travers le monde. La scène finale est d'ailleurs un sacré pied-de-nez au créateur enchaîné à sa création.


L'histoire de la conception de facebook est tout aussi intéressante car, tel un ordinateur, Zuckeberg n'a finalement que compilé une masse de données fournis par sa propre expérience et divers interlocuteurs. Son génie est d'avoir trouvé le fil le plus fédérateur possible.

 

Un film donc passionnant à plus d'un titre. Et accessible même aux profanes !

 

Le site officiel du film

Retour à l'accueil